Hommage au Pr. Albert Tevoedjre (Parrain)

Nous avons l’immense tristesse de vous faire part du décès du professeur Albert Tévoédjrè, parrain et membre fondateur de l’Institut Afrique Monde, survenu le 6 novembre 2019 à Porto Novo.

Né en 1929, figure emblématique de la diplomatie africaine, Albert Tévoédjrè fut le promoteur du dialogue interreligieux, de la paix, ainsi que de la lutte contre les inégalités en Afrique. Il s’agissait d’un grand universitaire doté d’une intelligence remarquable qu’il savait mettre au service du bien commun. A travers ses publications majeures, « l’Afrique Révoltée », publiée en 1958 et « La Pauvreté Richesse des Peuples » (1977), il devient une figure intellectuelle majeure de la pensée africaine. En outre, il mena des actions autant sur la politique béninoise que sur la scène internationale. C’est par ailleurs qu’en 1958, il intègre l’Union générale des travailleurs du Dahomey et qu’il se voit élire par la suite secrétaire général du syndicat des enseignants, puis suite à l’indépendance du Bénin, il est élu Secrétaire Général adjoint du Rassemblement Démocratique Dahoméen. En 1998, il occupa, au sein de son pays, le poste de ministre « du plan, de la restructuration économique et de la promotion de l’emploi ». Il fit son entrée en 1965 au Bureau international du travail (BIT) où il prendra notamment le poste de coordinateur régional pour l’Afrique et de sous-directeur général adjoint. Défenseur de la paix et garant du dialogue, il fut représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour la Côte d’Ivoire (2003-2005) ainsi que Médiateur de la République du Bénin (2006-2013).

Architecte de la paix en Afrique à travers ses initiatives du vivre ensemble et ses actions au sein des instances nationales et internationales, il a porté haut, en tant que parrain de l’IAM, les valeurs que partagent notre Institut. Ce partage de valeurs fut notamment concrétisé à travers la participation de l’IAM au projet « Initiative Africaine d’Éducation à la paix et au développement par le dialogue interreligieux et interculturel » initié par le Centre Panafricain de Prospective Sociale – Institut Albert Tévoédjrè (CPPS/IAT) en 2015 à Cotonou.

Il sera inhumé le 23 Novembre en La Maison Africaine de la Paix, dernier projet concrétisé par le professeur disposant d’une chapelle, d’une mosquée ainsi que d’un temple d’esprit, symbole de la rencontre interreligieuse et du vivre-ensemble où reposera Albert Tévoédjrè.

L’Institut Afrique Monde adresse à sa famille et ses proches ses plus sincères condoléances.

Faire-part décès

Share with:

FacebookTwitterLinkedIn


1 Comment

  1. Jamison Malone26 mai 2020

    I like what you guys are up too. Such clever work and reporting! Carry on the superb works guys I?¦ve incorporated you guys to my blogroll. I think it will improve the value of my site 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top